Devenir taxi-moto indépendant : comment faire ?

appeler motocab 01 53 90 14 01
appeler motocab de l etranger +33153901401

logo_taxi_moto_motocab
+33153901401

logo_taxi_moto_motocab

Devenir taxi-moto indépendant : comment faire ?

taxi moto est un métier qui se popularise de jour en jour : les clients se ruent sur la possibilité de traverser n’importe quelle ville rapidement en heure de pointe, et comptent donc sur des temps de déplacement plus court. Néanmoins, un détail gêne, celui de devenir dépendant d’une agence qui prélève une partie importante des bénéfices réalisés chaque jour. Alors, comment devenir taxi-moto indépendant ? C’est ce que nous allons voir en nous penchant sur le statut professionnel des taxis-motos.

La condition fondamentale pour devenir taxi-moto

Avant d’aborder les différents statuts sous lesquels il est possible de devenir taxi-moto, il faut aborder la condition sine qua non du métier : l’attestation d’aptitude physique. Aussi appelée carte professionnelle pour taxi-moto, elle seule permet de pratiquer ce métier. Elle peut vous être délivrée par votre préfecture référente à condition d’avoir suivi une formation de taxi-moto reconnue.
Il existe plusieurs formations que vous pouvez rejoindre dans le but de devenir taxi-moto, dispensées par des organismes professionnels. Elles sont généralement accessibles à partir de quelques années après l’obtention de votre permis moto, généralement entre 3 et 5 ans. Si vous disposez d’un permis moto depuis plus de 10 ans, et avez pratiqué l’activité de taxi-moto pendant une année entière avant la régularisation du statut en avril 2011, vous pouvez aussi justifier de l’obtention automatique de la carte professionnelle à condition de pouvoir présenter 12 fiches de paie qui en attestent.
Par la suite, si vous remplissez les conditions nécessaires, vous pourrez exercer ce métier. Ces conditions sont :
- Posséder le certificat d’aptitude de taxi-moto
- Disposer d’un permis A en cours de validité et disposant de 6 points ou plus,
- Avoir un casier judiciaire vide de condamnation pour vol, violence, escroquerie ou infraction à la législation sur les stupéfiants. Il ne vous reste plus qu’à savoir quel statut prendre pour pratiquer.

Les différents statuts pour un chauffeur de taxi-moto

Le statut que vous adopterez afin de devenir taxi-moto dépend largement de votre vision du métier. Si vous désirez rentrer dans une indépendance totale, le mieux à faire est de créer une SARL, ce qui signifie que vous créez votre propre société, à la manière d’un autoentrepreneur. Il est possible d’être uniquement libéral, en indépendance encore une fois, ou bien simplement de prendre le statut d’autoentrepreneur.

Création d’une SARL : le choix de l’indépendance complète

Créer une SARL présente plusieurs avantages, parmi lesquels la possibilité d’exercer votre profession dans l’indépendance la plus complète. Vous devrez développer votre propre clientèle, mais pourrez en échange obtenir un remboursement partiel sur les frais obligatoires dû à votre activité professionnelle : essence et entretien de votre véhicule. Il s’agit du statut préféré de ceux qui souhaitent une indépendance complète, sans aucune attache à une agence de taxi-moto même si celle-ci reste possible.

Le statut libéral

Le statut libéral ne permet pas le même type d’indépendance que la création d’une SARL, mais offre des avantages incomparables : vous serez affilié à une agence de taxi-moto, mais en gardant un maximum d’indépendance. Il s’agit du statut le plus avantageux pour une personne qui souhaite devenir taxi-moto, car vous obtenez un remboursement quasi complet des frais de votre véhicule en échange d’une légère partie de vos gains mensuels.
Votre affiliation à cette agence vous promet de plus une clientèle déjà constituée, et donc une visibilité accrue par rapport à l’indépendance d’une SARL qui nécessite de vous faire un nom seul. Il s’agit donc du statut qui permet de minimiser au mieux vos dépenses tout en augmentant vos gains. De nombreuses agences de taxi-moto sont en phase de recrutement, alors si vous disposez de votre carte professionnelle ou si vous remplissez les conditions pour l’obtenir, vous n’attendrez donc pas longtemps pour avoir un emploi en indépendance partielle.

Le statut d’autoentrepreneur

C'est le statut le moins lourd pour exercer une activité en indépendant.

reservez-un-transfert