Quel salaire pour un chauffeur de taxi-moto ?

appeler motocab 01 53 90 14 01
appeler motocab de l etranger +33153901401

logo_taxi_moto_motocab
+33153901401

logo_taxi_moto_motocab

Quel salaire pour un chauffeur de taxi-moto ?

La plupart des chauffeurs de taxi moto sont indépendants, nous parlerons donc de rémunération et non de salaire puisque les entreprises de taxi moto qui salarient sont très rares compte tenu de l'amplitude horaire necessaire pour exercer ce metier.
Le métier de taxi-moto se popularise d’année en année pour son accessibilité, et en 2019, il est devenu très facile pour une personne disposant de son permis moto depuis au moins 5 ans de se faire engager par une agence de chauffeurs de taxis-motos. Mais une question se pose sur la rémunération de moto taxi : si ce métier permet en théorie de gagner sa vie, de quel genre de rétribution est-il question, et à combien est-il possible d’estimer les gains par mois ? Nous sommes là pour répondre à votre question.

La rémunération d’un taxi-moto : le problème du statut

Pour estimer la rémunération d’un moto taxi, il faut d’abord comprendre les différents statuts qu’il est possible d’adopter pour pratiquer ce métier, et leurs différents modes de rétribution.
Avant d’aller plus loin, il est important de préciser que parmi les statuts possibles pour un chauffeur de taxi-moto, celui de salarié à temps plein ou temps partiel est inexistant. En effet, le métier repose, à la manière des chauffeurs Uber, sur le principe de disponibilité ou non des chauffeurs, ce qui signifie que la plupart d’entre eux ont un statut de freelance et peuvent se rendre disponibles sur l’application de leur agence au moment qu’ils jugent opportun.
Pour une personne qui souhaite obtenir une rémunération de moto taxi, il existe donc 3 statuts possible : autoentrepreneur, libéral ou la création d’une SARL.

Le statut d’autoentrepreneur, la solution pour bien démarrer dans le métier

Le statut d’autoentrepreneur semble être le réflexe le plus évident pour un chauffeur de taxi-moto. Depuis le 1er janvier 2019, une personne qui ouvre une autoentreprise bénéficie de l’ACRE (anciennement ACCRE), ce qui signifie qu’il ne sera taxé que de 5% de ses bénéfices en tant que chauffeur pendant un an, et qu’il ne sera taxé pleinement qu’au bout de 3 ans d’activité.

Le statut libéral

Contrairement au statut d’autoentrepreneur, le statut libéral permet de déclarer ses frais et d’en obtenir un remboursement partiel en échange de taxes mensuelles plus élevées. Pour quelqu’un qui pratique cette activité sérieusement et plusieurs heures par jour, il s’agit du moyen permettant la meilleure rémnuration de moto taxi possible : le remboursement de vos frais dépassera les économies de taxes que vous feriez avec le statut d’autoentrepreneur.

Ouvrir une SARL

Il s’agit du choix de la véritable indépendance : ouvrir une SARL permet de se mettre à son compte. Permettant une rémunération de moto taxi qui balancera entre celui de l’autoentrepreneur et celui du libéral pour un même volume horaire, la SARL permet également de déclarer ses frais d’entreprise et d’en obtenir un remboursement, et vous propose de plus de pouvoir déclarer votre indépendance totale au moment que vous jugerez opportun afin de vous mettre à votre compte. Choisir le statut qui vous convient au mieux
Dans tous les cas, rapprochez-vous d’une agence de taxi-moto qui recrute, car vous aurez besoin d’elle afin d’obtenir une clientèle régulière et prétendre à une rémnuération moyenne net de 2 000 à 3 000€.

reservez-un-transfert